Une équipe en quête du match plein

 

 

Essayé pas pu : opposé aux 2 meilleurs classés de son groupe. L’UC Payerne n’a pas réussi à créé la surprise dimanche dernier à domicile dans le championnat suisse de 4ème ligue petit terrain.  

 

Perdre une rencontre après avoir réalisé pourtant une performance honorable. Ce syndrome continue de poursuivre la deuxième équipe de l’UC Payerne. Les Payernois ont été incapables de faire un match plein sur 40 minutes depuis le début du championnat suisse et continuent de se traîner au classement. 

Un but qui coupe les jambes 

Les Broyards ont pourtant montré des choses intéressantes dimanche dernier à la salle des Rammes face aux deux meilleures formations de leur groupe. Ne menaient-ils pas 2-0 dans la première confrontation face à Comet Cheseaux II ? Un avantage qui n’a hélas pas tenu longtemps. « Le premier but qu’on en caisse nous coupe les jambes », regrette Lionel Kloug qui a rejoint Valentin Gorgerat à la barre cette saison. « : L’un a la vision du gardien, l’autre celle du joueur de champ. Ensemble, nous formons un duo assez complémentaire », confie le tandem qui voyait avec dépit ses protégés perdre sur le score de 8 à 6, après une belle résistance. Rebelote lors du deuxième duel de la matinée. Opposés au LUC Floorball Epalinges III, les locaux laissaient filer le match en l’espace de quelques minutes après une entame pourtant encourageante, s’inclinant finalement 8 à 4. « Le bilan du jour est évidemment mitigé en termes de résultats, mais plutôt positif dans le jeu et la manière. Il y a du mieux, même si ce fameux coup de mou nous pénalise à chaque fois. C’est de bon augure avant d’affronter des adversaires plus abordables sur le papier ». 

Avec seulement 4 points au compteur, Payerne reste lanterne rouge, à égalité avec Yverdon Il et Sierre II. Deux adversaires directs que les Vaudois devront affronter prochainement avec l’envie d’éviter la dernière place, synonyme de relégation en 5ème ligue. « Ces matches sans doute décisifs sont programmés durant le week-end des Brandons ! » glissent les deux entraîneurs qui devront se montrer persuasifs pour discipliner leurs troupes. « Nous avions deux objectifs cette saison. Le premier, le plaisir de jouer, est là. Reste à aller chercher le deuxième, notre maintien », concluent-ils. 

La promotion s’éloigne pour la première équipe payernoise 

Engagée le même jour à Gurmels dans le championnat de 3ème ligue, la première équipe du club peut se targuer d’un meilleur bilan. Les Payernois ont remporté leur deuxième match de la journée face à Bevaix (3-2), ne parvenant toutefois pas à surfer complètement sur la dynamique affichée ces dernières semaines, puisqu’ils se sont inclinés d’entrée contre Fleurier (5-8). Une défaite initiale qui compromet sérieusement les chances de promotion en 2ème ligue, l’objectif fixé par les entraîneurs Julien Dessibourg et Dominique Haroutel en début de saison, les Broyards possédant 4 unités de retard sur la seconde place. Les buts de la journée ont été inscrits par Francisco, Pachoud, Hermann (2x) Druey (2x) et Prudent (2x). 

2 INFOS IMPORTANTES   L’UCP est actuellement à recherche de joueuses pour alimenter son équipe féminine. Les entrainements ont lieu les jeudis à la salle DLT à 20 h. Une équipe de vétérans sera également mise en place d’ici la fin de l’hiver. Les entrainements se dérouleront les mardis à la DLT à 20h.

Un dimanche parfait pour l’UCP 1 

Pour sa 5ème journée de championnat, les joueurs de Julien Dessibourg et Dominique Haroutel se sont rendus, via de beaux paysages enneigés, dans la belle petite bourgade de Laupen. Leur 1er match face à Pieterlen, lanterne rouge du classement, s’est globalement bien déroulé avec une victoire finale 6-4 clôturant la fin du 1er tour payernois avec un bilan intermédiaire décevant de 3 victoires, 2 matchs et 4 défaites. Le second match face à Bevaix s’annonçait plus compliqué mais il n’en fut rien car, une fois n’est pas coutume, les Cochons Rouges ont su conserver leur avantage atteint à mi-temps (4-1) pour écraser leur adversaire sur le score de 9-1. 4 points récoltés, tous les joueurs payernois présents ET buteurs en ce dimanche glacial, un jeu et une envie de vaincre retrouvés : voici les ingrédients qui permettent à Payerne de redevenir un prétendant aux premières places de ce championnat de 3ème ligue, d’autant plus que les équipes de têtes ont perdu des plumes à Laupen. 

4ème journée de l’UCP1, UCP2 et des Juniors C : un week-end à oublier

   

Les deux équipes actives du club d’unihockey de Payerne ont perdu leurs 4 matchs de championnat dimanche dernier. La Une, évoluant en 3ème ligue, se déplaçait à Marly pour sa 4ème journée. Après avoir mené 4-0 lors de son 1er match, Payerne a craqué en encaissant 8 buts successifs, engendrant une défaite 7-11 face à Laupen. Scénario identique lors de la 2ème rencontre pour Payerne qui menait 4-1 avant de sombrer pour une défaite finale 5-7 face à La Ferrière. L’UCP1 peut sans doute faire une croix sur son objectif de présaison : la montée en 2ème ligue. Quant à la 2ème écurie payernoise, après une superbe dernière journée, elle ne s’en est guère mieux sortie lors de son déplacement à Penthalaz avec deux défaites face à Yverdon (3-6) et Semsales (2-7) malgré des réussites signées Détraz, Donzallaz et Gentil. Le dernier espoir de victoire broyarde reposait sur les épaules des Juniors C mais eux aussi se sont inclinés face à La Glâne et Yverdon. Dur week-end pour Payerne ! 

3e journée UCP I, un déplacement fructueux

Avec une victoire et un match nul ramené de La Chaux-de-Fonds lors de la 3ème journée de championnat d’unihockey, la 1ère équipe de Payerne affiche un bilan positif. Dimanche dernier, les joueurs de Julien Dessibourg et Dominique Haroutel ont affronté deux équipes suisses alémaniques proches d’eux au classement. Le premier match contre Lüterkofen fut accroché et laissera quelques regrets aux Broyards qui ont mené 6-4 avant de se faire rejoindre en fin de match suite à une pénalité différée et un jeu à 4 contre 3 des Suisses-Allemands qui ont sorti leur gardien. Cyril Hermann, Nicolas Francisco, Lionel Sprunger et Gaël Perrod ont scoré durant la partie. Malgré le résultat nul, l’équipe a sans doute effectué son meilleur match face à une équipe qui redescend de 2ème ligue. A noter que le gardien payernois Valentin Gorgerat a arrêté un penalty face au Suédois Anders Hellgård, élu meilleur joueur et vainqueur des Mondiaux de 2006 en Suède.

Le second match face à Alterswil fut lui aussi disputé en première période avec un score de parité à la pause (1-1). Les Payernois peinaient à installer leur jeu et courraient après la balle. La tendance s’est inversée en deuxième mi-temps et l’UCP 1 prit le jeu à son compte pour terrasser leurs adversaires 7-3 grâce notamment à un nouveau doublé de Cyril Hermann ! Avec 6 points en 6 matchs, les Cochons Rouges stagnent à la 7ème place d’un classement particulièrement serré puisque le leader, Fleurier, n’est qu’à 3 petites unités des Broyards.

UCP I espérait mieux

Pour le résumé de la 2ème journée de championnat de la 1, voici un copier-coller de l’article paru dans La Broye avec en prime, un petit mot sur la 2, les filles et un teasing en fin de texte. L’article a été publié le 6 octobre 2022 (p. 29) et écrit par Alain Schafer que le club remercie chaleureusement. « Avec un point récolte à la maison, le bilan n’est pas folichon pour la première équipe du UHC Payerne, qui évolue dans le championnat suisse de 3ème ligue sur petit terrain. Disputé dimanche dernier à la salle DLT, le premier match de la journée face à Marly a laissé bien des regrets aux Broyards, qui avaient démarré la rencontre pied au plancher, menant rapidement 3 à 0 face à des Marlinois abasourdis. Mieux gérer les émotions Cet état de grâce ne durera pas. Les visiteurs revenaient tout aussi vite dans le match, profitant de chaque petite erreur commise par l’équipe locale. Au coude-à-coude, les deux rivaux se rendaient ensuite coup pour coup jusqu’à 5 partout. Marly négociait mieux le money time et les petites tensions survenues en fin de rencontre, s’imposant 8 à 5 avec deux buts dans la cage vide quand Payerne tentait le tout pour le tout. « Nous sommes habituellement meilleurs à 4 contre 3, mais le jeu de notre adversaire, avec un joueur pressant haut, nous a bien gênés. Marly est une équipe qu’on connait bien. Nos duels sont toujours serrés, avec un jeu très physique dans les bandes. On doit encore apprendre à mieux gérer nos émotions », souligne Julien Dessibourg, l’entraineur payernois, en duo avec Dominique Haroutel. Les rouge et blanc espéraient se refaire la cerise face à la lanterne rouge Kappelen. Ils se sont contentés d’un point (5-5). Avec 3 unités en 4 parties, ils sont encore en rodage et restent en retrait par rapport à leur objectif initial : se classer dans les trois premières places et lutter pourquoi pas pour la promotion. Il faudra faire mieux pour assumer cette ambition, même si rien n’est perdu pour les Broyards, à 4 points seulement de la tête du classement. « Le groupe est encore dans une phase d’adaptation pour apprivoiser son nouveau système de jeu, basé sur une meilleure gestion de la balle, sans courir systématiquement d’une cage à l’autre. Problème : notre adversaire avait adopté exactement le même système aujourd’hui », se marre leur mentor. Ses protégés tenteront de se rebiffer le 23 octobre à La Chaux-de-Fonds, ou ils défieront Literkofen et Alterswil-St. Antoni II. Objectif maintien pour la deux Le bilan est encore plus décevant pour la deuxième garniture payernoise, en déplacement le même jour à Sierre pour disputer la seconde journée du championnat de 4° ligue. Elle est rentrée bredouille après avoir concédé deux défaites. La première face à Villaraboud 2, un match pourtant à la portée des Broyards; en manque d’efficacité, ils s’inclinaient finalement 4 à 2 au terme d’un match serré, avec des buts signés Lionel Biolley et Yves Gentil. La deuxième rencontre du jour est en revanche à oublier pour un UCP2 vite résigné, qui s’inclinait lourdement face à Penthaz 15 à 2 avec deux nouvelles réussites pour Yes Gentil. Encore à la recherche de leur premier point et à la peine offensivement, les Payernois auront fort à faire pour assurer le maintien, leur objectif cette saison après s’être sauvés de justesse lors de la précédente. Avec les départs de quatre joueurs d’expérience cet été, l’arrivée de deux nouveaux coaches et de quelques joueurs de la troisième équipe, il faudra travailler pour rivaliser avec les autres ; mais il reste du temps. Un club en reprise après la crise La période Covid a laissé des traces dans le club broyard. « Elle n’a heureusement pas affecté l’effectif de la première équipe, où les joueurs sont restés droits dans leurs baskets. Ils n’attendaient plus que la compétition reprenne. Les autres équipes en revanche ont perdu des membres », reconnait Julien Dessibourg qui, en plus de son rôle de coach, assume celui de président. Retirée provisoirement pour permettre à ses nouvelles joueuses de s’aguerrir à l’entrainement, l’équipe féminine du club devrait être relancée la saison prochaine dans le championnat. « Une équipe de vétérans (réservée aux joueurs de 32 ans et plus) va également être créée. Cela va offrir un panel vraiment très large à tous les joueurs potentiels de la région ».

3e journée de championnat UCP II

Pour la 3ème journée de championnat en 4ème ligue, l’UCP 2 s’est rendu dans la Glâne, à Siviriez, Pour leur premier match, les Cochons Rouges se sont frottés au Lokomotiv Ste-Croix et après une lutte plaisante et acharnée, ils ont glané leurs premiers points de la saison, l’emportant 6-5, grâce aux réussites de Yves Gentil (3 buts), Lionel Gagnaux (2 buts) et Ludovic Renevey (1 but).

Pour leur 2ème rencontre, les Broyards affrontait l’UHC Sierre. Ce fut un match tendu jusqu’à la fin, mais, néanmoins, Payerne ne s’est pas laissé faire, et s’est battu jusqu’à la dernière seconde pour l’emporter 5 à 4. Les buts ont été marqués par Yves Gentil (2), Danny Antunes (1 et le 1er de la saison) et Alessio Riccio (2 et ses deux premiers buts de la saison). Superbe week-end à 4 points et bel exemple à suivre pour la 1ère équipe qui se déplacera ce dimanche à Laupen où elle tentera de renouer avec la victoire après 3 matchs successifs sans victoire.

Début de saison Juniors C

Résumé du début de championnat des Juniors C (année de naissance 2009-2010).

C’est la découverte de ce championnat pour notre jeune équipe qui est à ce jour constituée de 3 joueurs de junior C et 5 de juniors D. L’objectif de cette année d’améliorer le niveau de jeu de chacun afin d’être le plus confiant possible lorsqu’on a la balle et développer le jeu en équipe. Mais surtout, de garder la motivation et le plaisir de jouer au unihockey !

La 1ère journée (10 septembre 2021) s’est déroulée à Vevey où la découverte de ce championnat n’a pas été tendre avec nos jeunes cochons rouges qui se sont fait rentrer dans le lard d’entrée de jeu avec une défaite 21 à 1 contre Avry et 20 à 1 contre les Comet (Cheseaux). Mais le but de Mathias contre Avry et celui d’Aaron contre les Comet ont mis un peu de baume au cœur.

Nous repartons de cette 1ère journée avec pas mal de leçons à apprendre, principalement sur la partie défensive devant notre gardien que nous laissons trop souvent seul face à l’adversaire.

La 2e journée (8 octobre 2021) a eu lieu à Savigny. Malgré une 1ère mi-temps qui a démarré de manière encourageante : 6 à 2 contre le LUC avec 1 but de Kylian et 1 de Mathieu, nous avons eu du mal à répondre au LUC qui a augmenté son intensité (et son pressing) pour finir sur un score de 18 à 2.

Le 2e match contre Semsales était mieux du point de vue de nos sorties de zone lorsque l’on récupérait la balle, mais en unihockey, le jeu est très rapide et malgré une bonne combativité de nos guerriers, le match se termine sur le score de 14 à 0.

On notera cependant que chaque joueur a réussi à élever son niveau de jeu lors de cette 2e journée car ils conservaient mieux la balle lorsqu’ils sont mis sous pression. Il faudra désormais gommer les trop nombreux cadeaux que l’on fait à l’adversaire lors de nos relances, et tenter de concrétiser nos occasions de but (ce qui est beaucoup plus facile à dire lorsqu’on a les fesses posées sur le banc en tant que coach que lorsqu’on est sur le terrain avec le cœur qui bat à 200 à l’heure).

Pour ce 1er tour du championnat, il faudra continuer à emmagasiner de l’expérience et à s’améliorer à chaque journée, tout en conservant la motivation intacte avant chaque début de match.

La 2e partie du championnat verra s’affronter dans un groupe les 5 premières équipes et dans un autre les 4 dernières. Cela permettra à nos matelots de régater contre des équipes plus abordables et de pouvoir défendre pleinement leur chance.

Malgré notre début de championnat pas évident, c’est un plaisir de coacher avec David cette équipe qui se réunit chaque lundi pour s’entraîner à notre passion commune. Le potentiel de cette équipe est là et nous allons tailler nos jeunes diamants bruts pour qu’ils puissent briller de tous les éclats sur le terrain.

Bravo et Allez UCP Juniors C ! Le travail paie toujours !

Fabrice

Début de championnat UCP II

Nouvelle saison en 4ème ligue pour l’UCP2, après s’être sauvé de justesse la saison précédente.

Qui dit nouvelle saison dit beaucoup de changement.

4 joueurs d’expérience n’ont malheureusement pas repris de licence cette saison, une nouvelle paire de coachs, un nouveau gardien, et quelques joueurs en provenance de la 3ème équipe. Un contingent de 11 joueurs et 2 gardiens sont à disposition des coachs pour reconstruire une équipe capable de combattre en 4ème ligue. Tout le monde était conscient qu’énormément de travail était à accomplir pour que les 6 joueurs moins expérimentés puissent être prêts pour le début du championnat qui commençait le 11 septembre. Mais à peine les entraînements commencés que de nombreux joueurs se sont blessés, ce qui péjora la préparation.

La première journée de championnat fût encourageante, malgré 2 défaites 7-3 contre Moiry et 8-4 contre Cheseaux. Les 6 joueurs et 2 gardiens présents ont montré une belle mentalité de combattants, et une grande solidarité d’équipe.

Vient la 2ème journée de championnat le 2 octobre. Sur le papier, le premier match était à la portée des Payernois qui affrontaient Villaraboud 2. Le début du match commençait bien pour la 2 qui ouvrit le score sur une frappe de Lionel Biolley déviée par le défenseur adverse. Quelques minutes après l’adversaire égalisa et marqua un autre but avant la pause. Une première mi-temps solide des joueurs de la 2. La seconde mi-temps fut tout aussi serrée avec au fina, l un malheureux score de 4-2 pour l’adversaire. Malgré un second but pour les Broyards marqué par Yves Gentil, l’UCP2 manqua de finition devant le but.

Le second match contre Penthaz est un match a oublié pour la 2. Une belle équipe de Penthaz, un jeu soigné, des tirs cadrés ont crucifié les joueurs broyards. On a vu une équipe payernoise dessoudée et sans plus rien montrer dans le jeu. Une défaite 15-2, sur 2 nouveau buts de Yves Gentil.

Beaucoup de boulot est à faire pour cette équipe, qui pêche énormément offensivement. Il faut maintenant que cette équipe puisse récupérer rapidement quelques joueurs pour compléter le banc dans ce championnat et retrouver de vrais buteurs. Rien n’est encore fait dans le championnat et cette équipe a envie d’aller chercher le maintien.

Go UCP2💪🏻💪🏻💪🏻

Lionel Biolley #28

1ère journée de championnat d’UCP I

Pour sa nouvelle saison, la 1ère équipe du club s’est rendue, comme l’année dernière, à Kappelen, pour affronter, toujours comme l’année dernière, Pieterlen et Fleurier. En 2021, les Cochons Rouges avaient perdu par deux fois et s’attendaient dès lors à une saison longue et difficile à devoir luter pour son maintien en 3ème ligue, ce qui ne sera finalement pas le cas puisque la 1 a fini à une honorable 4ème place tout en ayant occupé la seconde place du championnat pendant plusieurs journées.


Le 1er match de la journée à 9h00 face à Pieterlen a donné l’occasion à la nouvelle recrue Lionel Sprunger de s’illustrer remarquablement avec un jeu de tir impressionnant avec 2 buts et plusieurs poteaux. Impliqué sur les 3 buts de son équipe, celui qui avait déjà porté les couleurs payernoises par le passé ne pouvait pas mieux commencer sa saison. La première mi-temps fut chahutée avec un seul but inscrit et de nombreuses occasions des deux côtés mais la maladresse payernoise dans le dernier geste et un Valentin Gorgerat impérial sur la ligne de but a permis aux équipes de garder leur cage quasiment inviolée jusqu’à la pause. Le déroulement de la 2ème partie du match fut relativement similaire, c’est-à-dire accrochée avec deux équipes qui se rendaient coups pour coups. Lionel doublait la mise suite à une récupération et un tir imparable avant que Guillaume Pachoud prenne une pénalité de 2’ et que Pieterlen ne réduise le score (2-1). Après un nouveau tir de dingue de Sprunger sur le coin de la lucarne et ce depuis son camp, Dominique Prudent marqua d’une reprise de volée du backhand pour redonner 2 buts d’avance aux Broyards. Dans les derniers instants, Pieterlen a joué à 4 pour revenir à 3-2 à 20 secondes de la fin mais Payerne a tenu bon pour remporter son 1er match de la saison.


Pour le second match face à Fleurier, Payerne, orphelin de l’homme du match (Sprunger) face à Pieterlen en raison d’obligations familiales, a eu beaucoup plus de peine malgré l’ouverture de son capitaine Maxime Liechti dans la cage vide en début de match. Ensuite, d’inhabituelles erreurs défensives broyardes ont permis à des Neuchâtelois très remuants de marquer par 4x et ainsi rejoindre les vestiaires sur le score de 4-1. En 2ème mi-temps les deux coachs du jour, Dominique Haroutel et Robert Pittet, ont rapidement pris la décision de sortir leur gardien pour évoluer en surnombre. Cette tactique fut payante puisque les Payernois revinrent à 6-4 mais une nouvelle reussite neuchateloise a sonné le glas des derniers espoirs broyards qui encaissèrent une défaite logique 7-5. Avec aucun but inscrit lors de situations régulières lors de ce 2ème match, et une dépendance à leur nouvelle recrue au du 1er match, les Payernois sont-ils réellement prêts pour jouer les premiers rôles durant cette saison 2022-23 ?

La prochaine journée à Payerne (DLT) le 2 octobre nous permettra d’en savoir davantage.