UCP 1 : 7ème journée – Dents de scie

Les joueurs de la Une continuent de souffler le chaud et le froid cette saison. La journée disputée dimanche dernier à domicile est à l’image de leur saison faite de hauts et de bas. La première victoire face à La Ferrière était prometteuse. « Les joueurs ont réussi à garder leurs nerfs et le score dans une fin de match imprécise, parvenant même à tuer un box play » se réjouissant après le match Mathieu Pache. Une première saison synonyme de changement pour ce dernier. « Plusieurs anciens ont arrêté et le contingent s’est rajeuni, le plus jeune étant âgé de 16 ans. Voir ses effectifs renouvelés est un bon signe pour le club. Les Payernois sont hélas retombé dans leurs travers face à Bevaix, une équipe pourtant à leur portée, leur attaque restant muette (0-5). Un revers qui prouve que l’équipe est inconstante. « Cette saison en dents de scie avait bien démarré avec 2 victoires d’entrée. L’équipe à connu ensuite un passage à vide, enchainant plusieurs défaites et se remontrant souvent incapable de gérer les débuts et fins de partie. Il y a du mieux depuis quelques matchs, mais les joueurs ont toujours de la peine à garder leur calme et la tête froide dans les moments décisifs d’une partie », regrette le mentor. Si les deux premières places du classement sont inatteignables, les Broyards peuvent toujours lorgner une place dans le top 3. « Le but de la saison était de faire aussi bien voire mieux que la saison dernière (3ème). Un objectif toujours accessible et qui nous tient à cœur ». Les Payernois devront toutefois garder un œil dans le rétroviseur. A deux rondes de la fin, ils ne sont toujours pas sortis de al zone dangereuse. « La distance entre la 3ème place et la relégation est mince, tout est encore possible, confirme Pasche qui aimerait profiter de ces deniers matchs pour continuer son apprentissage. « En acceptant ce mandat, mon plus grand défi était d’apporter quelque chose à mes anciens coéquipiers, des joueurs qui m’étaient supérieurs techniquement lorsque je jouais encore avec eux. C’est un avantage de connaitre leurs qualités et leur faiblesses », confie l’habitant de Noréaz dont le message passe visiblement bien. « C’est une fierté d’entrainer cette équipe qui dispose d’un noyau solide, avec des joueurs habitués à jouer ensemble, soudés et dotés d’un excellent état d’esprits ». Et pourquoi ne pas gagner en ambition lors des prochaines saisons ? « L’équipe a toujours fêté ses promotions en terminant deuxième de son groupe. Ce serait sympa et gratifiant une fois un titre de champion et d’apporter ainsi un trophée au club.

UCP FEMINA : 11.02.2024

Le Payerne Femina n’avait pas été à pareille fête depuis belle lurette. En remportant leurs deux matches dimanche dernier à la maison, les Broyardes ont fait tomber coup sur coup dans leur escarcelle leur troisième et quatrième victoire de la saison. Leurs adversaires, Jongny II, défaites 5-2, et Chermignon, balayées 9-2, ont fait les frais de cet esprit conquérant. Intenable, Giulia Guldimann a notamment inscrit 7 buts dans le second match. « C’est une excellente joueuse qui a déjà évolué en LNB et elle l’a prouvé aujourd’hui, elle était dans un grand jour », se réjoui Dominique Haroutel qui a repris, aux côtés de Dany Antunes, les rênes du groupe cette saison après avoir entrainé la première équipe masculine du club. « Je peux compter sur des joueuses impliques. Le taux de présence à l’entrainement est proche de 90%. Le travail commence à porter ses fruits », se réjouit le technicien broyard.
La perspective d’évoluer à deux reprises devant leurs supporters aux Rammes a fait le reste. « Nous étions surmotivées de jouer à la maison devant notre public et de prendre en plus notre revanche sur deux adversaires qui nous avaient battues à l’aller », confie la capitaine Myriam Kohli, confiante pour la suite. « Je sens que ce groupe est sur une pente ascendante grâce à une excellente ambiance et à une cohésion à toute épreuve, même en cas de défaites. Des qualités qui expliquent pourquoi cette équipe existe depuis si longtemps ». Ce double succès précieux permet à l’équipe payernois d’abandonner le fauteuil de lanterne rouge, de dépasser des deux adversaires du jour et d’effectuer une remontée encourageante au classement.
Le danger de relégation n’existant pas, le plaisir et le moteur principal des valeureuses Payernoises. « Notre objectif est de continuer à progresser, tout en développant un jeu bien à nous, annonce Haroutel. Des progrès déjà perceptibles. « Les années précédentes, l’équipe subissait régulièrement de nettes défaites. Cette saison, nous n’avons perdu qu’une seule partie sur un score fleuve ». De quoi se montrer optimiste pour l’avenir dans lequel les joueuses broyardes espèrent remportent toujours plus de matches. Et pourquoi ne pas avoir des ambitions plus élèves l’année prochaine ? En attendant, il reste 4 matches, à Jongny et Yverdon, pour tenter d’améliorer encore le classement actuel.

UCP Juniors C : 03.02.2024

Si vous étiez en pleine ascension de l’Eiger ou de la Jungfrau, vous avez peut-être pu observer notre équipe payernoise de unihockey (UCP) des juniors C en déplacement à Interlaken.

Pour leur 1er match, ils affrontaient l’équipe de Fribourg. Un match compliqué où UCP a manqué d’énergie en défense contre une équipe solide pour se solder par un 14 à 2 à oublier.

Mais nos chers juniors avaient gardé cette énergie pour affronter La Brillaz ! Payerne ouvre rapidement le score et parvient à mener tout au long du match. Et c’est sur le score de 10 à 6 que vos valeureux juniors s’imposent. Bravo à eux !

UCP 1 : 6ème journée – une victoire qui fait du bien !

Après plusieurs matchs sans saveur et sans victoire, la première équipe de l’UCP, qui évolue en 3ème ligue petit terrain de unihockey, a retrouvé les joies du succès dimanche dernier à Köniz (BE). Le premier match face à Laupen, 3ème du championnat, a bien commencé avec un avantage rapide de 2 buts avant que les hargneux Bernois ne recollent au score avant la mi-temps 2-2. La seconde période fut à sens unique avec une victoire finale 6-3 des troupes broyardes. A noter le doublé de Gaël Perrod et Cyril Hermann.

La 2ème partie face à Seedorf, leader du groupe, fut beaucoup plus difficile. Les hommes de Julien Dessibourg firent de leur mieux mais la supériorité de leur adversaire ne leur laissa aucune chance. Défaite 2-7 avec un doublé de Dominique Prudent, dont un but sublime petit-pont suivi d’une lucarne.

Au classement, l’UCP point à une 7ème place, à seulement 2 points du podium, mais également à 3 petits points de la dernière place. La fin de championnat s’annonce passionnante.

UCP 2 : 21.01.2024

UHC la Brillaz – UCP II :

Le match était très serré dans la première mi-temps, mais l’UCP a su réagir et prendre un avantage de 2 buts afin de s’assurer la victoire
6-4🥇

UHC Neyruz – UCP II :

L’UCP a résisté tant bien que mal aux attaques adverses. Malheureusement, l’équipe à domicile, qui plus est leader du classement, était dans sa meilleure forme et cela n’a pas suffit. Les Cochons rouges se sont inclinés avec les honneurs sur le score de 4-1.

UCP 1 : Aïe !

Alors que la première équipe de l’UCP, qui évolue en 3ème ligue petit terrain de unihockey, occupait la première place après 2 journées, elle n’a plus retrouvé la victoire depuis 3 mois. Son déplacement de dimanche dernier à La Chaud-de-Fonds s’est soldé par deux défaites. Tout d’abord contre Seedorf (3-6), acutel leader du championnat, puis conte la lanterne rouge, Köniz (4-5). Les troupes de Mathieu Pasche et Julien Dessibourg occupent actuellement une peu flatteuse 7/10ème place au classement. Ils auront l’obligation de réagir s’ils ne veulent pas lutter contre la relégation en fin de championnat.

UCP Femina : 07.01.2024

L’équipe féminine prit pour la 3ème fois la route pour le Valais. L’UCP Femina affronta Floorball le Mouret qu’elle avait vaincu lors du 1er tour. Clara Büchi ouvrit le score après plusieurs occasions manquées par les joueuses. Les joueuses sarinoises réussirent à égaliser ce qui ajouta une pression supplémetaire aux joueuses payernoises. Justine Murith donna un répit à ses coéquipières en marquant le 2ème but.  Malheureusement, ce fut de courte durée puisque les adversaires marquèrent 2 buts. Résultats : 2-4

Pour le second match, les joueuses devaient corriger les erreurs défensives du premier math contre le UC Yverdon qui est au milieu de classement. Les joueuses ont directement mis l’intensité pour contrer les shots de leurs adversaires. Malgré leurs efforts, une joueuse adverse marqua le 1er but. Justine Murith marqua un magnifique but qui permis aux payernoises d’égaliser. UCP Femina pris l’avantage grâce au but de Roxanne Lambert en exécutant avec justesse un croisement avec sa coéquipière Myriam Kohli. Leurs adversaires ne se laissèrent pas faire et égalisèrent. Résultat 2-2.

UCP 1 : 4ème journée

La première écurie du club se déplaçait à Flamatt pour sa 4ème journée dans l’espoir de recoller à la tête du classement après une 3ème journée difficile. Pour se relancer, l’UCP 1 affrontait Flamatt à 9h00, peut-être un peu trop tôt. Rapidement menés par une équipe locale pleine de panache, des Payernois endormis rejoignirent les vestiaires sur le score de 2-4 à la pause en faveur de leur adversaire. Remotivés par les discours toujours précieux de leurs coachs et leur capitaine Maxime Liechti, les Cochons Rouges trouvèrent les ressources pour renverser la rencontre et mener 6-4 grâce notamment à un doublé de leur capitaine et de Dominique Prudent. Cette avance de deux buts ne leur suffit malheureusement pas car les joueurs locaux finirent par recoller au score (6-6) malgré un match phénoménal du gardien payernois Valentin Gorgerat.
La seconde rencontre face à Kappellen, équipe que Payerne a souvent battu sur de larges scores, fut tout autant compliquée avec un score de 2-4 à la mi-temps puis 3-8 en faveur des Suisses-Allemands à la fin de la rencontre. Une lourde défaite et des Cochons Rouges impuissants face à la vista de leurs adversaires. Grosse désillusion pour Payerne qui souhaitait récolter 4 points lors de cette journée mais n’en aura finalement remporté qu’un seul. Déception et incompréhension résument le sentiment de l’UCP 1 après ces deux parties peu réjouissantes pour la suite. Lors de discours de fin de journée, les mots fort du capitaine résonnent encore dans la tête de ses troupes qui devront montrer un tout autre visage pour la suite du championnat.

UCP Juniors B : 3ème journée

Les Juniors B se sont déplacés à Avry-sur-Matran dans le cadre de leur 3ème journée de championnant. Le premier match contre l’équipe locale fut difficile et malgré de gros efforts déployés, les jeunes Payernois se sont inclinés 1-8. Le second match face au Locle était plus équilibré grâce à un bon esprit d’équipe. La défaite finale 4-6 a révélé le potentiel des Cochons Rouges qui se rapprochent gentiment mais surement de leur première victoire de la saison Deuxième match nous avons jouer contre le Locle l’esprit d’équipe et la cohésion était là a chaque but marquer nous réussissons à recoller au score après la mi temps une petit baisse de physique s’est fait remarquer et nous nous sommes incliner sur le score de 6-4

UCP 1 : 3ème journée

L’équipe dirigé par Matthieu Pache et Julien Dessibourg affrontait sa bête noire depuis 3 saisons, à savoir Fleurier. Encore jamais les payernois n’avait trouvé la solution pour parvenir à vaincre les neuchatelois.
Mais en se dimanche matin, l’équipe du capitaine Maxime Liechti était confiante en ces moyens. Et dès l’entame du match, il y avait de quoi se réjouir avec l’ouverture du score et une bonne gestion des 20 première minutes de jeu . Score à la pause, 3-1 pour les broyards. Malheureusement, l’indiscipline des cochons rouges permit à Fleurier de revenir à égalité. Galvanisé par leur remonté, les joueurs du Val-de -Travers prenait pour la première fois du match les commande à 1:30 de la fin.
Les rouges et blancs sortirent leur gardien au profit d’un joueur supplémentaire et mirent une grosse pression couronnée par l’égalisation à quelques secondes de la sirène finale. Résultat 5-5, un match nul qui met fin à la série de défaite contre cet adversaire.

Second match contre Berne qui s’avérait être un adversaire dur à manœuvrer. Très remuant, les bernois ont très vite mis sous pression la défense vaudoise qui a forcé le gardien Baptiste Michel a des parades de grandes classes pour éviter un score trop salé à la première pause. Les joueurs de la capitale menait 3-1 après 20 minutes.
Profitant d’un bon power-play en début de seconde mi-temps, les payernois gardaient espoir et revenait à 1 but d’écart, 3-2. Contre une défense bernoise solide et bien organisée, les broyards ne semblaient pas trouver les bons outils pour atteindre le but adverse. De l’autre côté, les ours continuaient à malmener la défense des joueurs de la Reine Berthe les poussant à la maladresse. En effet, la fin de match fût émaillé de plusieurs pénalités qui ont donné le match aux joueurs de Berne. Lourde défaite 7-2 riche en enseignement. A noter les débuts prometteur en actif d’un pur produit de notre mouvement junior, Aloïs Erard. Malgré tout, la première équipe du Unihockey Club Payerne reste dans le haut de classement et aux contacts des meilleurs.